Harnais vs. Collier : La Sécurité de Ton Chien en Jeu !

Adopter le bon équipement pour ton fidèle compagnon est crucial, et le choix entre un harnais et un collier peut faire toute la différence en matière de sécurité.

Pourquoi le collier est-il déconseillé?

Effectivement la traction de ton animal se concentre sur une seule partie de son corps, à savoir son cou. C’est une partie de son anatomie qui est fragile, car les cervicales protègent des nerfs importants pour le fonctionnement du reste de son corps ainsi que sa moelle épinière.
Ainsi cela peut avoir des effets néfastes à long terme sur lui. Lorsque ton chien tire en avant, et que tu tires sur la laisse pour le retenir, sa tête est tirée vers l’arrière, et donc le haut de sa colonne vertébrale avec.
Le collier lui serrant le cou peut engendrer un aplatissement de la trachée, très fréquent chez les petits chiens, car la trachée est très fine.
Le flexion du cou en arrière va avoir un impact sévère sur les cervicales, et peut provoquer une inflammation aiguë ou chronique. Cette douleur peut même s’irradier dans le haut du dos, et le bloquer dans sa manière de marcher.
Plus sérieusement, des cas d’hernies discales peuvent survenir lors d’une mauvaise utilisation du collier, le haut du corps étant tiré vers l’arrière, les vertèbres vont comprimer la moelle épinière, et provoquer des troubles locomoteurs importants.

Du côté de la sécurité, un collier trop serré peut étouffer le chien, et provoquer des frottements qui vont blesser sa peau. Si au contraire, le collier est très lâche, le chien pourra facilement s’en défaire et s’enfuir. 

Comme tu l’a compris, le harnais reste la solution la plus safe pour ton animal

Le harnais pour la marche ou la promenade :

Ce type de harnais est plus court, il se termine au milieu du dos, en englobant le poitrail.
On parle alors de harnais en forme de H ou de Y.

Le harnais en H, est conseillé pour de la promenade quotidienne, avec un chien qui ne tire pas trop. Les sangles utilisées sont plus fines, moins confortables, mais restent très légères.

Le harnais en Y va déjà mieux absorber la traction, car les sangles sont plus épaisses. La partie en Y sur le poitrail est plus large et donc retient mieux
la traction. Il est complètement réglable, et permet de s’ajuster au mieux à la morphologie de ton chien. Il est conseillé pour des plus longues balades, voire tes débuts en course ! Si tu souhaites essayer les sports canins, tu peux commencer avec ce type de harnais, mais si ton activité devient plus régulière, nous te conseillons le harnais juste en dessous !

Le harnais de traction :

Ce harnais sera plus adapté à une activité sportive canine régulière. Il est vraiment conçu pour la traction. On parle de harnais en X, car les sangles se croisent jusqu’à la fin du dos, pour englober toute cette partie du chien.

Cela permet de répartir davantage la force de traction sur l’animal sans lui faire mal.

Il est aussi utilisé pour les chiens de traineaux, c’est pour te dire quelle puissance il peut contenir ! 

Les autres types de harnais :

On peut parler de harnais “norvégien” mais aussi de harnais en T.

Celui-ci est déconseillé tout simplement, parce qu’il bloque les épaules

de ton chien. Tout comme le collier, sur du long terme, ton animal peut avoir des blocages dans sa démarche et par la suite sur les muscles de ses épaules.

Il existe à l’inverse, des harnais anti-traction. Cela peut être un harnais en Y, avec une boucle sur le poitrail afin d’accrocher la laisse sur le devant, plutôt que sur son dos. Le chien sera alors maintenu par un endroit qui lui donne une force de traction moins importante. Attention, il existe des harnais anti-traction avec un passage de sangle sur les épaules, comme le harnais en T, qui ne sera pas adapté à la morphologie des chiens. Dans ce cas-là, le harnais est un outil plutôt éducatif et contre-indiqué dans la pratique du sport.

Qu’est ce que l’ostéopathie canine ?

L’ostéopathie est une médecine douce et manuelle pratiquée par un praticien formé. Elle peut être à usage préventif, curatif ou complémentaire pour votre animal, selon le diagnostic. Tout comme pour les humains, ces manipulations douces peuvent aider de manière globale, mais aussi soulager des articulations, des muscles ou encore des organes. Pour vous parler de cette pratique, nous avons interviewé Mathilde Chalut-Natal, ostéopathe animalière qui sera présente sur toutes nos éditions du Woofest !

Tout d’abord, quels sont les bienfaits de l’ostéopathie ? 

Mathilde : Cela va apporter du confort là où il n’y en a pas, ou plus. Plus précisément l’ostéopathie va être importante dans la gestion de la douleur, que ce soit pendant la croissance, à l’âge adulte ou sur les séniors. On va surtout voir en consultation des boiteries, des douleurs mécaniques et viscérales. 

Alors quand faut-il consulter ? 

Mathilde : Avant la douleur ça serait l’idéal ! L’ostéopathie en prévention est ce qui est le mieux. On conseille une séance une fois par an à l’âge adulte, tous les 3 mois pendant la croissance, et pour les séniors c’est en fonction des pathologies présentes. 

Comment se déroule une séance ? 

Mathilde : Tout commence avec le premier contact téléphonique. On parle du motif de la consultation, et on va déjà orienter le client vers une consultation ostéo ou vétérinaire. 

Lors de notre consultation, on observe le chien de la tête à la queue, d’abord en mode statique sans le toucher, et nous allons poser des questions sur son mode de vie, l’existence de pathologie, pour créer une anamnèse santé. 

Ensuite à la palpation, nous allons rechercher s’il y a des zones de douleur, de difficulté de mobilité, en touchant les articulations et les tissus mous. 

Puis vient la manipulation, il y en a plusieurs en fonction du praticien et de sa manière de procéder. Elle peut être viscérale, par réflexes musculo-squelettiques, par trust (celle qui fait craquer les articulations), tissulaire, crâniale etc…

La séance peut durer entre 30 minutes et 1 heure. 

Au bout de combien de temps peut-on voir des résultats ? 

Mathilde : Une séance peut travailler pendant une semaine. Mais la plupart du temps, elle a un effet immédiat. On attend quand même une semaine avant de réévaluer un animal, en fonction des pathologies présentées. 

Peut-on faire de l’ostéopathie en prévention ?

Mathilde : Bien sûr ! Et comme on a dit tout à l’heure, c’est vraiment la meilleure chose que l’on puisse apporter à notre animal. On peut augmenter la fréquence pour un chien sportif, qui va faire des courses très souvent, ou les chiens de race plus fragile comme les bouledogues, les bergers allemands, les dog allemands etc … 

Quels sont tes conseils pour les chiens sportifs ? 

Mathilde : L’ostéopathie doit rentrer dans une hygiène de vie globale. Il est conseillé pour les chiens sportifs d’avoir une bonne alimentation, un échauffement avant chaque effort, un suivi vétérinaire et des massages et de l’ostéopathie en complément. On est vraiment sur le même schéma que des athlètes humains ! 

Comment va se passer le stand d’ostéopathie au Woofest ? 

Mathilde : Il y aura 2 types de prestation. Le premier est le bilan ostéopathique, il dure environ 10 minutes et se base sur l’observation sans manipulation. On va parler de schéma corporel, et pouvoir dire au propriétaire vers quoi se diriger pour aider son animal. 

Le deuxième est le massage, sous forme de mini séance, qui peut être parfaite en récupération de course. 

Je serais présente avec plusieurs collaborateurs du coin, afin de présenter des personnes pratiquant autour du lieu du Woofest. Il faudra directement se présenter au stand le Jour J !

Pourquoi vaccine-t-on les chiens ?

La vaccination est un sujet qui touche tous les propriétaires d’animaux. Que tu viennes d’adopter un petit chiot ou que tu vives avec ton chien adulte. Les questions sont multiples, nous allons donc décortiquer tout ça aujourd’hui.

Les vaccins existent afin de protéger ton animal contre des maladies qui peuvent être contagieuses, dangereuses (voir mortelles), et même transmissibles à l’humain 

Ils permettent d’éviter que ces maladies se propagent. Grâce à ces vaccins, certaines deviennent même de plus en plus rares ! 

Tous les vaccins ne sont pas obligatoires. Seul le vaccin de la rage est demandé pour  traverser les frontières, ou dans certains pays non indemnes de la rage. Les autres vaccins sont dit “essentiels” car aucune loi ne te force à les faire, mais ils sont vivement recommandés pour la santé de ton loulou. 

Le principe de la vaccination est d’injecter une faible dose du virus ou de la bactérie, afin de créer des anticorps. Cela permet au corps de se créer une mémoire immunitaire. Le protocole commence lorsque les défenses immunitaires maternelles diminuent, c’est-à-dire vers 6/8 semaines de vie. Le vaccin prend alors le relais, et en effectuant des rappels réguliers, la protection immunitaire reste durable tout au long de sa vie. Même lorsque nos boules de poils vieillissent !

 

Petit point sur les maladies contre lesquelles votre chien doit être vacciné pour le Woofest :

La maladie de Carré (C)  

Maladie très contagieuse, qui se fait de plus en plus rare grâce aux vaccins. Elle se transmet par voie nasale ou sécrétion. Elle est due à un virus qui atteint l’appareil digestif, respiratoire et le système nerveux, ce qui provoque des gros troubles neurologiques. C’est une maladie grave qui peut conduire au décès de l’animal. 

Hépatite (H) 

Maladie due à un virus qui détruit les cellules du foie et donc du système hépatique entier. Les chiens qui y survivent développent des insuffisances rénales et hépatiques graves. 

Parvovirus (P) 

Causée par le virus de la Parvo, elle engendre des problèmes digestifs conséquents. Avec des vomissements et des diarrhées hémorragiques, qui déshydrate l’animal, l’affaiblit, et mène à son décès en quelques jours. Par contact nasal ou buccal ou via des excréments contaminés, il est transporté sur les fibres, les chaussures et le pelage des animaux. Cette maladie reste très contagieuse et très grave. Les chiots et les chiens non vaccinés y sont très exposés. 

Leptospirose (L)

Maladie grave, contagieuse et transmissible à l’humain, on parle de maladie zoonotique. Elle est due à une bactérie qu’on retrouve dans les eaux stagnantes, transmises par l’urine infectée des rongeurs comme les rats. Cette maladie touche les reins et le foie, et parfois le système nerveux. Elle est traitable médicalement, mais laisse des séquelles tout au long de la vie de l’animal. 

Rage (R)  

Maladie virale, transmise par les morsures. Elle est aussi une maladie zoonotique. Dans la plupart des cas, un chien mordu ne présente pas de symptômes. Avec la progression de la maladie, une certaine forme d’agressivité peut se montrer. Aucun traitement ne permet de lutter contre cette maladie, l’animal devra donc être euthanasié afin de limiter la propagation. 

Toux du Chenil (Bb et Pi)

Il est semblable au rhume pour les humains. C’est une maladie très contagieuse, mais moins grave que celles que nous avons citées plus haut. C’est une infection des voies respiratoires hautes, transmises par les sécrétions nasales. C’est une infection que l’on retrouve souvent lors de rassemblements de chien, d’où son nom (élevage, chenil, exposition …). 

 

Petit point sur les maladies contre lesquelles nous te recommandons de vacciner ton chien :

Piroplasmose 

Maladie due à un parasite sanguin transmis par les tiques. Le vaccin fait partie de ceux dit “non essentiels”, mais qui peuvent le devenir en fonction de la région dans laquelle vous habitez. Cette maladie provoque de la fièvre, une grosse fatigue, ainsi qu’une insuffisance rénale sévère. Il est possible de prévenir cette maladie par le vaccin mais aussi grâce à la prise d’anti parasitaire. Prise trop tard, elle peut mener au décès de l’animal. 

Lyme 

Maladie infectieuse due à une bactérie présente dans les intestins des tiques. Tout comme la piroplasmose, le vaccin peut être utile en fonction de la région où tu habites. Les symptômes sont dominés par une douleur articulaire et de la fièvre. En prévention de cela, la prise d’anti parasitaire régulière reste le plus simple. 

Leishmaniose 

Maladie parasitaire chronique, due à un parasite transmis par les moustiques de type Phlébotome. Il peut être très utile si tu habites dans le bassin méditerranéen. Elle peut toucher plusieurs systèmes, comme digestifs, respiratoires, nerveux voir cutanés. Cela reste une maladie grave, la prévention est donc essentielle..  

 

Les vaccins sont injectés par un vétérinaire lors d’une consultation. Cela reste indolore pour ton animal, même s’il n’aime pas trop les piqûres. Le vétérinaire procédera à un examen de santé général car, si ton chien est malade, le vaccin devra être repoussé à un autre jour.

Les effets secondaires, même s’ils existent, restent faibles, on peut parfois retrouver de la fatigue quelques jours après ou une réaction inflammatoire sur le site de l’injection. Mais tout cela reste minime face aux symptômes que ton animal pourrait avoir s’il contracte une de ces maladies ! Les laboratoires et les études sont en constante évolution, afin de proposer  de plus amples couvertures vaccinales, que cela soit dans la durée, comme par exemple la maladie de carré, hépatite et parvovirus qui sont vaccinés tous les 3 ans, plutôt que chaque année. Ou bien dans la qualité, pour couvrir de nouvelles souches. 

 

Comme tu l’auras compris, beaucoup de choses rentrent en compte lors de la vaccination de nos compagnons, alors n’hésite pas à questionner ton vétérinaire afin que cela soit adapté à sa vie de chien.

Faire du sport avec mon chien, oui mais comment ?

Tu as envie de partager un moment sportif avec ton chien mais tu ne sais pas par où commencer ?

Le sport a de nombreux bénéfices sur notre corps, physiquement et mentalement. Il permet de se libérer du stress, d’avoir un bon fonctionnement cardiaque et métabolique. Des articulations solides et une bonne oxygénation des muscles.

Sur notre chien, c’est la même chose ! Que tu sois un grand sportif ou adepte des promenades, les objectifs peuvent être les mêmes. Le plus important est de partager un moment privilégié avec ton animal et de renforcer votre lien ! 

 

Mon chien peut-il pratiquer tous les sports ? Oui mais ! 

  • Pour un chiot : il faut faire attention à son âge, tout simplement car son ossature n’a pas fini sa croissance.  Un développement des muscles trop rapide sur des plus petits os peut avoir un impact sur sa croissance définitive, ainsi que sur ses articulations. 

Entre 2 et 6 mois, le chien peut sortir selon la règle des “5 minutes”, c’est-à-dire 5 minutes par mois de vie. Si votre chien a 4 mois, il peut faire plusieurs balades par jour mais ne dépassant pas 20 minutes. Et cela progressivement. Pour un effort plus intense qu’une balade, comme de la course ou de la nage, il est préférable d’attendre 12 mois pour les petites races et 15 mois pour les grandes et géantes races. Leur squelette sera opérationnel à ce moment-là ! 

  • Pour un adulte : s’il n’a jamais pratiqué de sport, (du moins, plus physique qu’une simple balade) demande l’avis de ton vétérinaire afin de savoir si sa santé est compatible avec une activité sportive. Par exemple, pour un chien atteint de diabète ou d’une infection, le sport sera déconseillé. 
  • Pour un senior : Il n’est jamais trop tard pour commencer ! Mais cela dépendra de quel sport vous avez envie de partager et si sa santé le permet. Il existe des compléments alimentaires afin d’aider à la fonction articulaire si besoin. 

De plus en plus de disciplines se créent, ce qui ouvre plusieurs possibilités selon tes envies, la santé de ton animal et ses besoins ! 

Les sports d’endurance comme le Canicross ou le Cani-VTT vont faire monter le cardio et le faire transpirer ! 

Pour faire travailler ton chien à mi-chemin entre intelligence et physique, tu peux te tourner vers l’Agility afin de lui faire franchir un parcours d’obstacles ou encore, essaye le Frisbee ! 

Et pour un sport plus détente, il existe la Cani Randonnée pour sillonner les vallées et parcourir quelques sommets (attention les chiens ne font pas encore d’alpinisme !). Et plus récemment, le Cani-Paddle pour un moment de détente sur l’eau assuré ! 

Lors de ces pratiques, qu’importe celle que tu auras choisie, tu devras respecter des distances progressives et en fonction de la santé de ton animal, étape par étape pour qu’il puisse s’habituer. Reste vigilant à ses signes de fatigue !

L’été, il faudra privilégier les sorties le matin pendant les températures fraîches afin d’éviter un maximum les coups de chaleur. Tu peux mouiller entièrement son poil, pour le rafraîchir avant le départ ! 

 

Comment bien s’équiper ? C’est la clef !

Cela ne te viendrais pas à l’idée de faire un marathon sans chaussures ? Et bien, pour ton loulou, c’est pareil.

Pour les pratiques extérieures, tu peux appliquer un baume sur ses coussinets afin d’atténuer les risques de blessures. 

Les accessoires lumineux, comme des bandes réfléchissantes ou une médaille à LED sont recommandés si vous êtes des aventuriers de la nuit.

Utiliser un harnais de traction adapté à la morphologie de son chien est indispensable pour pratiquer un sport canin attelé comme le Canicross, le Cani-VTT ou la Cani-Randonnée. Tu trouveras plein de conseils pour bien choisir le matériel pour ton chien sur le blog de notre partenaire Inlandsis, première marque française spécialisée dans la pratique des sports canins attelés. ( “Comment choisir le bon harnais pour mon chien ?” ) 

Et si vous partez pendant plusieurs heures, une petite trousse de secours  vous sera utile en cas de blessure. Que ça soit pour toi ou ton poilu ! 

Pour ce qui est de l’alimentation, faire du sport à jeun n’est pas une bonne idée. Cela pourrait engendrer de l’hypoglycémie et un manque d’énergie. Il est préférable de le nourrir au maximum 1 heure avant de partir, voire 2 heures pour les grandes races.

 

Conclusion, être bien préparé et choisir un sport adapté aux besoins de tous les deux, te permettra de passer un moment unique avec ton animal et toi comme lui, vous aurez hâte de faire votre prochaine sortie !

Si l’aventure te tente, le Woofest se déroulera à 4 endroits différents en France cette année ! 

Trouve celle qui sera la plus proche de chez toi et rejoins-nous !